Projet lauréat : Voltage

VOLTAGE, LE DEFI DE CONCEVOIR UNE VOITURE ELECTRIQUE PERFORMANTE


Alors que la cause environnementale prend de l’ampleur dans les consciences, l’enjeu de l’automobile revêt une importance particulière. L’équipe du projet Voltage s’est ainsi donnée pour mission de confectionner une voiture de course 100% électrique, capable de participer à une compétition internationale.

Pour court-circuiter l’utilisation des énergies fossiles, l’époque est à la recherche de solutions alternatives plus respectueuses de l’environnement. C’est dans ce contexte de transition énergétique et écologique, que Nicolas Le Chanu a eu l’idée en 2016 de créer le projet Voltage, à l’Ecole Centrale de Lille. L’objectif de cet étudiant, passionné de sports automobiles, est ainsi de faire participer son établissement à la Formula Student, une compétition de référence, qui voit s’affronter des écoles d’ingénieurs du monde entier. Avec l’ambition de confectionner une monoplace électrique innovante et performante. « Le choix de l’électrique nous semblait logique car c’est une énergie d’avenir » confie l’instigateur du projet. Pour relever le défi, l’équipe est composée de 37 élèves ingénieurs de niveau master, accompagnés et orientés par des enseignants chercheurs.

Développer les compétences des ingénieurs

« Outre la dimension écolo-friendly du projet, les étudiants ingénieurs sont incités à développer leurs compétences en matières de technologies actuelles et du futur. Construire une voiture de course de ce type n’est pas si simple. C’est un travail de longue haleine. Le dépassement de soi est donc encouragé, tout comme l’esprit de coopération, qui est essentiel sur un travail de cette ampleur » note Nicolas Le Chanu. Un chef de projet, un coordinateur technique et un trésorier composent la partie management. Trois membres s’occupent de la communication et trois autres du sponsoring. Enfin, les autres équipiers se répartissent entre les pôles électronique, électrique, transmission, frein, cockpit, suspension-direction, et châssis. La première phase est celle du dimensionnement. Il s’agit d’identifier les paramètres à prendre en compte pour que chaque pièce nécessaire soit la plus fonctionnelle possible et conforme au règlement de la compétition. Vient ensuite l’étape de l’achat ou de la fabrication selon le cahier des charges. Enfin, une fois les composants assemblés, la voiture est apte à participer à la Formula Student. « La compétition comprend plusieurs épreuves. La première année se concentre sur la présentation du design de la voiture, du business plan et de la comptabilité. L’année suivante, le véhicule est testé via des exercices d’accélération, d’endurance, d’autonomie, de tenue de route, de maniabilité, etc ».

« Coup2Boost nous a apporté une excellente préparation »

Sur la route du succès, l’équipe du projet Voltage a déjà remporté une première victoire lors du concours Coup2Boost, durant lequel le courant semble être bien passé avec le jury. « Ce rendez-vous nous a apporté une excellente préparation pour apprendre à mieux nous vendre. La présentation nous a obligé à travailler la forme et à apprendre à pitcher. Cela nous a mis la pression, mais nous a surtout permis de nous poser les bonnes questions. Cette expérience a été très positive. Notre 3e place sur le podium Sogeti High Tech nous a prouvé l’investissement de l’entreprise en faveur de l’industrie du futur. En cela leur soutien nous touche particulièrement » concède Nicolas Le Chanu. Alors que leur projet n’en est encore qu’au dimensionnement, l’objectif est de participer aux premières épreuves en Angleterre en juillet 2019, puis aux suivantes en juillet 2020. « Cela suppose de continuer à travailler, de trouver d’autres fonds et partenaires techniques ».