Thé Pyrénées

Lancer une production d'avenir dans les Pyrénées : le thé ! Diffuser chez les agriculteurs des plants de thé et les accompagner dans cette expérimentation pour développer à moyen terme une nouvelle production rentable. Le secteur du thé est en pleine expansion, tout comme la consommation de produit locaux et sains. Dans ce contexte, un thé BIO français serait un nouveau produit demandé. L'Ouest des Pyrénées, comprenant le Pays Basque et le Haut-Béarn, est une zone particulièrement favorable avec des sols d'altitude acides, en pente et un climat doux et humide toute l'année. D’autre part le thé crée beaucoup de revenus sur de petites surfaces, donc cette production soutiendrait les petites fermes de montagne et l'emploi dans ces régions. Il s'agit maintenant de diffuser des plants pour expérimenter localement, afin que les agriculteurs s'approprient cette culture. Il faudra ensuite monter une unité de transformation et une entreprise de commercialisation.

L'objectif à long terme est de développer une production de thé chez de nombreux agriculteurs en diversification, et de monter une entreprise coopérative de transformation et de commercialisation. Il faut donc dans un premier temps démontrer que cette production serait rémunératrice pour les agriculteurs et les motiver à planter. Des premières plantation chez moi et chez des agriculteurs, en automne 2018 et l'automne dernier, démontre que les plants de thé sont bien adaptés aux conditions de sol et de climats des Pyrénées. Il faut maintenant planter une surface plus importante et démontrer que la production n'est pas seulement possible, mais rentable. Nous prévoyons de planter environ 1 hectare et 10 000 théiers chez Lucas, à Argeles-Gazost, pour démontrer cette rentabilité en produisant un premier thé et en le vendant à des restaurateurs et des hôteliers de luxe. Le mémoire de fin d'étude de Lucas porte sur la région de Saint-Jean-Pied-de-Port, où nous souhaitons installer le projet. Ce diagnostic agraire permettra d'identifier quels agriculteurs pourraient intégrer du thé à leur exploitation et à quelles conditions. Cela permettra aussi de dimensionner l'unité de transformation en fonction du potentiel de production sur la zone. Une fois la rentabilité démontrée, et les agriculteurs ciblées et convaincus, une production de plus grande ampleur pourra se lancer, d'ici environ 3 ans.

Nous sommes deux étudiants spécialisés en développement agricole. Nous avons de solides connaissances en développement de projet et en étude de marchés agricoles. Nos compétences en analyse technico-économique nous permettront de proposer cette nouvelle culture en cohérence avec les systèmes de production actuels des agriculteurs, leur permettant de diversifier leur revenu. Ce projet se positionne sur un marché porteur à long terme, correspondant à l'adoption de régimes alimentaires durables et sains. De plus, le projet a le soutien de l'association Tea Grown in Europe, dont Lucas est le Secrétaire Général depuis peu. Ainsi, plusieurs planteurs de thé en Europe sont réunis pour échanger sur les enjeux techniques de la culture, une aide précieuse dans l'expérimentation. En comparaison avec d'autres projets très récents de production de thé en Europe, les particularités de ce projet sont : - la zone d'implantation, qui est sans doute la plus propice en Europe (climat doux et humide toute l'année et sols acides), - les compétences sur la production de thé acquise par Lucas l'année dernière, - la participation de plusieurs agriculteurs. Cela favorisera la mise en place rapide d'une plus grande production et d'une plus grande unité de transformation, permettant des économies d'échelle.

picto entreprenariatpicto sportpicto digital

Thé Pyrénées

Ce projet est soutenu par
stef