Projet lauréat : Hopen

Hopen, redynamiser l'agriculture locale grâce à la culture du houblon.


Les brasseries artisanales essaiment un peu partout en France. Pourtant, les brasseurs peinent parfois à s'approvisionner en matières premières locales. Pour répondre à une demande croissante de houblon, l'équipe du projet Hopen a pour objectif d'accompagner l'implantation de production régionale et de favoriser la mise en relation entre l'amont et l'aval.

D'année en année, la bière grappille ses lettres de noblesse. De plus en plus de passionnés se lancent dans la confection de ses boissons de manière artisanale. Des brasseries locales fleurissent sur l'ensemble du territoire, avec l'objectif de proposer des breuvages de qualité. Mais, pas de bière sans houblon, et face à ce nouvel essor, la culture de cette plante est à la traîne et tend à manquer dans certaines régions. « Des amis ayant des bars à bières à Bordeaux nous ont parlé de ce phénomène et nous ont fait rencontrer des brasseurs. Nous avons alors pris conscience de la demande croissante et de la pénurie de matières premières en région Nouvelle-Aquitaine » raconte Lucie Le Bouteiller, l'une des créatrices de l'entreprise Hopen, avec Fanny Madrid. Début 2017, alors à l'école AgroParisTech, spécialisées en développement agricole, les deux jeunes femmes prennent le statut d'étudiantes entrepreneurs afin de creuser le sujet. Elles examinent ainsi pendant six mois les possibilités d'implantation d'une filière de houblon dans le sud-ouest de la France.

Des bénéfices pour les agriculteurs

« Nous avons étudié cette culture en termes agronomiques et nous nous sommes rendues compte de sa très haute valeur ajoutée. Nous avons donc d'abord eu l'idée d'accompagner des houblonniers déjà en place partout en France dans l'émergence de cette filière porteuse, en leur proposant un service de transformation de leurs récoltes – des fleurs aux granulés. Nous les mettons ensuite en relation étroite avec des brasseurs, à qui ils peuvent vendre directement leurs produits. Une mise en relation sur laquelle nous prenons une commission. Nous nous définissons ainsi comme une agence de développement agricole. A l'avenir, nous souhaitons relocaliser la production dans notre région, en Nouvelle-Aquitaine, car celle-ci y est inexistante. Pour cela, nous voulons aider de nouveaux houblonniers à s'implanter. Par ailleurs, nous soutenons les agriculteurs désireux de se diversifier et d'augmenter significativement leurs revenus grâce à la culture de cette plante. Nous nous positionnons vraiment du côté des producteurs en les encourageant à se lancer dans une filière rémunératrice » précise Lucie Le Bouteiller. Avec l'envie de défendre une agriculture bio, locale, raisonnée, le duo souhaite participer au maintien des emplois agricoles dans sa région.

Une image de marque plus précise grâce à Coup2Boost

Le projet Hopen a en tout cas su séduire à l'occasion du concours Coup2Boost, remportant le 3e prix Coca-Cola European Partners et une bourse de 1 000 euros. « Un apport financier bienvenu qui a eu un effet de levier nous permettant d'obtenir d'autres financements plus conséquents par la suite. Les contacts avec les partenaires de Coca-Cola ont aussi été très enrichissants. A ce moment-là, nous avions un peu de mal à nous positionner, à définir quelles étaient nos valeurs, à communiquer sur notre projet. En nous indiquant qu'ils avaient particulièrement apprécié notre côté local, notre ancrage territorial et notre volonté de soutenir une agriculture durable, cela nous a aidé à préciser notre image de marque. Nous avons affiné notre positionnement » se réjouit Lucie. Fraîchement diplômées, l'ambition des deux associées à moyen terme est de valider leur offre de commercialisation et pouvoir accompagner cinq nouveaux agriculteurs à s'implanter dès 2019.